Les garçons pas faciles...

De Like That
Aller à : navigation, rechercher

Il me dit :"ça te va, ça, bébé? T'es bien à cette place?"
J'hésite à lui répondre, je me tâte, je dis que ça va. M'en fait non, ça ne va pas. Je n'aime pas l'attitude du serveur, il y a trop de monde, l'atmosphère est lourde, j'ai l'impression d'étouffer mais je ne dis rien. Je n'en dirai rien. Il a choisi le restaurant, je resterai courtoise, le laisserai maître de la situation. J'ai toujours fait comme ça d'ailleurs. Je me laisse guider. J'attends qu'il me dise quoi faire parce que je suis une fille comme ça... Je ne prends pas position, je ne decide de rien. Quand j'y pense, c'est sans doute parce que je ne t'ai pas baisé et que j'ai omis de la tuer.

N'est-ce pas, beau gosse que je ne baiserai jamais?
Tu en as eues tellement; des jeunes, moins jeunes que tu as choisies et qui t'ont choisi.
Tu les as aimées, en même temps, tour à tour, chacune à son tour.
Tu leur as donné le vertige, les as rendues folles, elles en ont redemandé...
Tu en as jetées, il y en a qui t'ont jeté mais tu t'en es remis pcq les garçons comme toi, ça ne se laisse pas démonter; et sûrement pas par une femme; Il y en a tellement...
Elles ont beau défiler dans ta vie... Les gens ont vite fait de croire que tu es un garçon facile mais ce n'est pas vrai. Tu ne prends que celles que tu choisis même si elles croient t'avoir élu; le choix reste tien.
Et moi, toujours charmante, joueuse, maligne, parfois intelligente (du moins je le crois); je t'ai cherché, cherché ton regard, ton attention...
Je l'ai cherché dans tes yeux et ensuite dans d'autres bras, plusieurs bras... Des bras d'autres garçons; des faciles et des pas faciles...
J'ai mis un point d'honneur à ce qu'ils te ressemblent: beaux, intelligents et charismatiques. Et j'en ai baisés... Sans satiété...
J'en baiserai encore, des ersatz de toi, consciente que ça ne réalisera pas mon œdipe.
Tu ne m'as pas laissé t'aimer ou te détester assez pour ensuite te baiser. Et pourtant toi et moi, c'est pour la vie. J'ai au moins le mérite d'être de celles qui sont entrées dans ta vie pour n'en point sortir.
Tu penses bien que par équité et gratitude pour l'autre qui n'a rien lâché et qui a toujours été là; je ne l'aurais pas tuée. Me condamnant par là même à une enfance et une irresponsabilité émotionnelle que je traînerai ma vie durant.
Voilà ce que les garçons pas faciles comme toi font des filles comme moi, très cher... Des filles comme ça...